How to make it in America conte comment deux jeunes new-yorkais bravent les obstacles pour réaliser leur rêve : lancer leur ligne de vêtements.

Le ton est donné dès le générique, suite d'instantanés montrant la cité dans toute sa richesse, que ce soit ses symboles : taxis jaunes, hot-dog, sa skyline ou la variété de ses quartiers et habitants : downtown, Wall Street, pakistanais, riches fêtardes, juifs orthodoxes... Le tout sur cette pépite hip-hop qu'est I need a dollar d'Aloe Blacc.

Ainsi, Ben et Cam, originaires du Bronx, semblent connaître la moitié de New-York. En effet grâce à leur bagout et leur culot ils fraient aussi bien avec les galeristes de Soho, les Golden Boys de Wall Street ou les gangsters de leur quartier d'origine. Quant à la bande son elle est impeccable et éclectique : hip-hop, rock, électro d'hier et d'aujourd'hui...

Les deux principaux protagonistes interprétés par deux relatifs inconnus (Bryan Greenberg et Victor Razuk), sont entourés de visages un peu plus connus, Shannyn Sossamon (Chevalier, Les lois de l'attraction), Eddie Kaye Thomas (American Pie) ou Luis Guzman (Oz, Boogie Nights) qui offrent respectivement à la série leur joli minois, air d'ahuri et face patibulaire.

Bref, entre ce melting-pot, l'optimisme du sympathique duo et l'american dream qui l'anime, on pourrait donner à cette série le titre de première série de l'ère Obama. Si la sus-mentionnée Hung, mettait en scène sur fond de crise un prof de sport bien monté (d'où le titre) obligé de se prostituer pour survivre, HTMIIA veut prouver que tout est possible, comme il l'est écrit sur l'affiche publicitaire.

Pour conclure, nous avons affaire à une série fraîche, dynamique et légère qui n'a l'air de rien mais qui donne bien la pêche et le sourire et c'est déjà pas mal. Alors laissez-vous tenter par cette première saison de seulement 8 épisodes d'une vingtaine de minutes.



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Commentaires

20 juin 2010 17:58

Je sûr kif la chanson du générique on en parlait à midi avec Jay! (C'est pas du tout hip-hop par contre...)
Sinon Bryan Greenberg je l'ai vu dans Meilleurs ennemies. Il était pas trop mal.

Très bon article!

Arnakine

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Partager



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

 

Forumverse on Facebook